Le retour d'Homicron ?

Dans son ouvrage pédagogique « Créez vos super-héros », Jean-Marc Lainé présente Homicron comme l’archétype du maître de l’énergie. Le dessin qui illustre la page représente la version féminine du héros, apparue dans les années 2000 sur les pages des pockets Semic et dans la série Strangers (dont les épisodes furent publiés aux États-Unis chez Image Comics).

Rita Tower

Comme le souligne notre érudit de comicologie, le personnage bardé du logo en H est parfaitement taillé pour les récits de science-fiction. C’est précisément une histoire de ce genre sur laquelle je travaille en ce moment. Une aventure de science-fiction mettant en scène notre valeureux guerrier énergétique.

L’Homicron des origines fit la joie des lecteurs de Futura dans les années 70. Extra-terrestre de la planète Alpha, il est capable de se transformer en être d’énergie pour explorer le cosmos. C’est une activité régulièrement exercée par les habitants de sa planète. Un jour, alors qu’il visite notre secteur spatial, Homicron sauve la navette Apollo 19, en perdition. Lorsque le major Ted White, membre de l’équipage, meurt d’un arrêt cardiaque, Homicron, toujours sous sa forme éthérée, prend possession du corps de l’astronaute américain. Ce faisant, il conserve tous les souvenirs de ce dernier. Du coup, rien ne dit que Ted White est vraiment mort puisque son corps et sa mémoire ont été sauvés par le héros alphan.

Homicron par Steve Rude

Tout comme le Surfeur d’Argent est retenu prisonnier sur Terre par la barrière de Galactus, le champ magnétique terrestre empêche Homicron de quitter notre planète. Pourquoi le champ magnétique de la Terre a-t-il cet effet ? Ce n’est pas expliqué dans la série. D’ailleurs, ce qui est étrange, c’est qu’il ne l’a pas sur les autres Alphans qui apparaissent plus tard dans les derniers épisodes. Cette captivité est-elle naturelle ? Et si elle ne l’est pas, qui en est responsable ?

Rita Tower est la fiancée de Ted White. Elle a bien senti que son prince charmant avait changé mais elle ne sait pas pourquoi. Telle Loïs Lane devant le bellâtre kryptonien, la jeune chercheuse semble également avoir un faible pour Homicron. Comment exploiter ce triangle amoureux qui n’en est pas un ? Ou qui en est peut-être un, allez savoir ? Avec l’invention de Rita ? Un convertisseur d’énergie qui permet à Ted White de devenir le super-héros Homicron ou de se métamorphoser en boule d’énergie comme les Alphans ?

Le juvénile Domingo Lopez a été secouru par Ted White alors qu’il était déjà sous le contrôle d’Homicron. Ted l’a recueilli chez lui car le pauvre hispanophone était à la rue. Il est vraiment sympa, Homicron. Quel rôle ce petit chenapan va-t-il bien pouvoir endosser dans notre histoire ? J’avoue qu’à l’heure actuelle, je n’en ai pas encore la moindre idée.

Dans les épisodes récents écrits par Jean-Marc Lofficier et dessinés par Jean-Jacques Dzialowski, Sally Swift découvre que le héros a été capturé par les Kyrosiens. Ces derniers, extra-terrestres belliqueux aperçus dans la première saga des années 70, veulent voler l’énergie alpha de notre voyageur stellaire. Coup de théâtre : grâce à Baroud, l’organisation CRIMEN capture Homicron, toujours inconscient. Mais lors d’une terrible explosion, l’avatar de Ted White est enfin libéré.

Cependant, il a perdu l’esprit et veut se venger des Terriens. Il considère que c’est leur faute s’il a été capturé et torturé. Il menace d’anéantir l’humanité et commence à dérégler le champ magnétique terrestre au niveau du Pôle Sud. Le WSU (agence de sauvegarde planétaire) demande à un autre héros spatial, Starlock, d’intervenir pour contrer Homicron.

Starlock échoue mais gagne du temps, ce qui permet à Rita Tower (la fiancée, rappelez-vous) de forcer Homicron à se remémorer l’identité de Ted White. Le super-héros cosmique se désintègre alors dans une bulle d’énergie et prend possession du corps de Rita, qui deviendra la version féminine que les lecteurs modernes ont vu dans Strangers.

Aujourd’hui, une question reste sans réponse : où est passé le corps de Ted White ?!

  • Et c’est là que tu interviens ?

  • Ah, c’est pas mal ça.

    Et où cela va-t-il paraître ?

    • Eh bien, il faut d’abord que je finisse de l’écrire, mais ça devrait paraître dans un recueil de nouvelles dédiées aux super-héros de l’univers « Hexagon ».