La vie au bout des doigts

Régulièrement, je recherche une réédition en DVD du film « la Vie au Bout des Doigts » qui présentait Patrick Edlinger en pleine action, en short et torse nu, sec comme un coup de trique, accroché par une phalange au flanc d’une falaise, bravant la mort. Pas moyen de mettre la main dessus.

Ascension : le manga sur l'escalade

Mais j’ai trouvé de quoi me consoler : Ascension !

Je viens de découvrir un manga qui me fait revivre ces sensations extrêmes et qui me donne (presque) envie de me mettre à l’alpinisme… voire au Parkour cher à Artemus Dada. Et ce manga, c’est Ascension, de Shin’ichi Sakamoto (adapté d’un roman).

Les scènes d’action sont spectaculaires. Les décors sont magnifiques. La mise en scène est à la fois dynamique et vertigineuse, parfois contemplative. L’histoire elle-même démarre comme un shonen de sport classique (j’ignore pourquoi cette série est vendue comme un seinen) et finira sans doute comme ça aussi mais quelle importance ? C’est beau, ça bouge vite, c’est intense.

Ascension : le manga

Tous les ingrédients que j’attends d’un manga divertissant sont présents dans cette série. J’achète.

Pour découvrir quelques planches de la série, vous pouvez vous rendre sur le site d’Akata.

  • Une sacrée claque, « La vie au bout des doigts », je me rappelle lorsque c’est passé sur Antenne2 dans Les Carnets de l’Aventure (je crois).

    Je suis en tout curieux de voir ce que ce genre d’aventure donne en BD.

    • Alors, j’ai peut-être inventé ce souvenir mais il me semble que je l’avais même vu au cinéma, quand j’étais petit, genre en 82 ou 83.

    • JayWicky

      C’est marrant, comme synchronicité, hier à la télé, ils repassaient l’épisode de Hero Corp avec Captain-Sports-Extrêmes. Et le parallèle avec Edlinger me paraît évident, d’un seul coup. La devise du Captain, c’est une devinette :
      – Si c’est trop long, ça peut faire mal
      – Si c’est trop court, y a aucun kiff.
      – Ne jamais le faire avec une liane parce que ça casse.
      – Et mon tout est pour les fiottes.

      Réponse : un élastique. Parce que Captain Sports-Extrêmes fait du saut à l’élastique sans élastique. Parce qu’avec un élastique, t’as aucune sensass’.

      • Il a fait ça une fois, sans élastique, Edlinger. Depuis, il s’est calmé.