La méthode Largo

Les éditions Eyrolles publient un livre-CD particulièrement intéressant : la Méthode Largo Winch, écrit par Jean-Marc Lainé.

La Méthode Largo Winch pour apprendre à créer une BD

Cet ouvrage reprend et synthétise les volumes de la collection « les Manuels de la BD » (toujours chez Eyrolles) du même auteur. Jim Lainé y passe sa théorie par le filtre des aventures de Largo Winch en analysant les méthodes de travail de Jean Van Hamme et Philippe Francq.

Ce livre m’a fait rêver quand j’ai découvert la façon de travailler des auteurs du héros milliardaire. Ils parcourent le monde pour prendre des photos et s’imprégner de l’ambiance des lieux. Faire des repérages dans une BD comme Largo, c’est un peu comme jouer à James Bond, en moins dangereux.

Van Hamme vante une certaine rigueur dans l’écriture : d’ordinaire, il attend d’avoir bouclé tout son scénario avant de l’envoyer à Francq, son dessinateur, pour pouvoir changer des détails au début en cas de nouvelle idée. Si seulement je pouvais faire pareil, ma santé mentale serait moins mise à l’épreuve !

Le point capital que j’ai retenu, le conseil à garder, c’est la gestion du blanc inter-iconique pour donner un sentiment de temporalité : accélération, ralentissement, etc. Par ailleurs, augmenter la taille du blanc entre chaque case de BD dresse une barrière invisible qui influe sur le sens de lecture. Le positionnement des bulles induit également un sens de lecture, qui permet parfois d’imposer un enchaînement pas forcément naturel pour l’œil.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=F_wdoGgqqeo]

Le DVD qui accompagne le livre est bien plus qu’un complément au papier. C’est un documentaire puissant et beau, à tel point que si je n’étais pas déjà scénariste de BD, ça me donnerait envie de le devenir ! En tout cas, ça me donne envie de travailler différemment et d’étudier davantage la méthode de Van Hamme. Sera-t-il ma nouvelle idole ?

  • Oh pitié…

  • Quoi… t’aimes pas Van Hamme ?

  • Pas vraiment, non. C’est pour moi un type de narration à l’ancienne qui m’en touche une sans faire bouger l’autre. Et je n’aime pas ses personnages, trop beaux, trop forts, chiants comme la mort.

    Mais bon, question de goût, hein… ;)

    • Marrant. C’est un de mes auteurs de BD favoris. Mais c’est sans doute parce que je ne suis pas très avant-gardiste dans mes lectures francophones.