Écrire, c'est se battre contre soi-même

Tout à l’heure, en mangeant une pizza, je me suis maté le début du film qui passait sur M6 : « Fenêtre Secrète », avec Johnny Depp et John Turturro.

Johnny Depp

En gros, un écrivain qui coince face à l’enfer de la page blanche fait une mauvaise rencontre. Un type pas très aimable prétend avoir écrit une nouvelle dont Johnny Depp se serait lourdement inspiré pour écrire la sienne. Explications. Menaces. Tournevis dans la tête du chien. Menaces. Incendie…

Avec la lancinante question : ce type, là… John Turturro… c’est Johnny Depp dans sa tête ? Je veux dire : c’est encore une histoire d’écrivain schizophrène qui confond fiction et réalité ? Alors, je vais vous dire, le film avait l’air bien mais j’ai du boulot. Donc je verrai la fin une autre fois. Un film avec Johnny Depp, ça repassera bien un jour ou l’autre.

En récupérant l’affiche sur allocine.com, je suis tombé sur une info expliquant que l’histoire est tirée d’une nouvelle de Stephen King (sans préciser laquelle). Je me renseignerai plus tard. C’est sûr que là, comme ça, je pensais bien à « La Part des Ténèbres ». Mais King écrit pas mal d’histoires dont les héros sont des écrivains. Alors une de plus, une de moins…

  • —Même programme pizza et Johnny Depp…Le film est tiré de la nouvelle « vue imprenable sur jardin secret ». La nouvelle de King ne m’avait pas laissée un grand souvenir (faut dire que je n’apprécie que très moyennement King..). Par contre, le film était pas mal, manquait peut être un peu de « noirceur », mais rien que pour Johnny Depp, ça valait le coup de le regarder!!! Et je ne te dirai pas la fin …Bien qu’elle se devine très(trop..) facilement….

  • Elle était dans un recueil, cette nouvelle ?

  • Dans Minuit 2, elle s’intitule Vue Imprenable sur Jardin Secret.
    Je déteste Depp, je le trouve aussi crédible qu’une moule cuite quand il ne joue pas les emos torturés. Jusque la fin, il se tient. En revanche quand il commence à basculer, autant il joue bien le fou, autant ses démonstrations de force sont ridicules.
    J’avais préféré la nouvelle de toute façon, mais j’avais vraiment envie de voir le film.
    Donc voilà, « ça, c’est fait ».

  • Ah, Stephen King… King, c’est l’auteur qu’il fallait lire quand j’étais ado. Dans ma classe, tout le monde ne jurait que par  «le maître de l’épouvante ». Ça me fait un peu rigoler la bouche, quand j’y repense…

    Moi, je me suis vite lassé. Mais cette mode m’a permis de lire Bazaar et la part des ténèbres, qui m’ont quand même laissé un bon souvenir. Pas vu le film avec Johnny. Pas l’intention de réparer cet oubli.

  • Ah merde… eh ben, je l’ai lue, alors, si c’est dans Minuit 2. Genre, à l’époque où le bouquin est sorti en poche, j’ai dû l’acheter dans la semaine et le lire le soir même. Enfin, dans la nuit, quoi. J’étais vraiment à fond et je ne renie rien. Si je ne lis plus de King aujourd’hui, c’est surtout par manque de temps, en vérité.

  • Les goûts et les couleurs, hein…

  • JayWicky

    En fait, ça ressemble vachement à La Part des Ténèbres, qui a déjà été adapté au cinoche par Romero en 1990…

    JW

  • Ouah… ça nous rajeunit pas, ces conneries.

  • Quoi, 1990 ? Excusez-moi, je dois aller me suicider…