jean-marc laine

Frank Miller n’a pas écrit que des conneries

Sin City : l'ultime tragédie urbaine de Frank Miller

« Ce qui est intéressant chez un mec comme Miller, c’est que la liberté d’expression dont il bénéficie depuis longtemps lui permet de réaliser les projets qui lui plaisent, et de s’exprimer sans limite. Comme en plus il a toujours combattu toute forme de censure, tu imagines bien que ça peut le mener loin. » (Jim Lainé)

Frank Miller et son découpage BD cinématographique

Frank Miller dessine Daredevil

Reprise de notre passionnant entretien avec Jean-Marc Lainé à l’occasion de la sortie de son ouvrage « Frank Miller, Urbaine Tragédie » chez les Moutons électriques. Miller met-il en scène ses planches d’une manière dynamique plutôt que « cinématographique » ?

Des influences de Frank Miller

Le surdécoupage de Bernie Kriegstein a influencé Miller dans son découpage BD.

Suite de notre discussion avec Jean-Marc Lainé à propos des influences du dessinateur américain Frank Miller : les écrans TV d’Howard Chaykin, le surdécoupage de Bernie Krigstein…

Jim Lainé et la tragédie urbaine de Frank Miller

TDKR : Batman colle une branlée à Superman

Jean-Marc Lainé est un spécialiste des comics et plus précisément de leurs auteurs, notamment de Frank Miller. Il vient de consacrer au dessinateur américain une monographie : « Frank Miller, Urbaine Tragédie », publiée aux Moutons électriques. Pour souligner la sortie de ce passionnant ouvrage, je vous propose un entretien avec ce véritable maître ès-comics.

La méthode Largo

Les éditions Eyrolles publient en livre-CD « la Méthode Largo Winch », écrit par Jean-Marc Lainé, qui reprend et synthétise les volumes de la collection « les Manuels de la BD » (toujours chez Eyrolles) du même auteur. Il y passe sa théorie par le filtre des aventures de Largo Winch en analysant les méthodes de travail de Jean Van Hamme et Philippe Francq.

Le storyboard est à la BD ce que la recette est à la cuisine

Ce billet termine mes notes de lecture du livre « La réalisation du storyboard » de Jim Lainé et Sylvain Delzant. Au même titre qu’on n’est pas forcé d’appliquer au gramme près une recette de cuisine piochée dans un bouquin, le dessinateur peut tout à fait prendre du recul par rapport au storyboard. C’est à ce moment

Lire la suite

Jim Lainé : le stakhanoviste de la BD

Je connais Jim Lainé depuis mes débuts chez Semic, fin 2001. Non. En fait, on se connaissait avant, puisqu’on se croisait sur des salons, depuis l’époque où je lui montrais mes Zéro-Force et qu’il les regardait poliment (car il était poli, à l’époque). Jim, c’est sans doute le gars que je connais qui écrit le plus. Et ce qui est terrible, c’est que c’est aussi le gars que je connais qui *lit* le plus. Son secret ? Il n’a pas la télévision.