Écrire

Les deux courants de l'édition jeunesse

Dans son ouvrage sur l’écriture jeunesse, Faly Stachak distingue deux courants majeurs : le courant « merveilleux » et le courant « réaliste ».

Je rêve donc j’écris

Savoir puiser dans ses rêves la substance de ses écrits, c’est un peu comme découvrir la poule aux œufs d’or.

Mes retrouvailles avec Stephen King

L’essai sur l’écriture de Stephen King est bourré de bons conseils. Sa conclusion ressemble à la première partie, il y narre sobrement l’accident de voiture qui a failli lui coûter la vie en 1999.

Quo vadis ?

Pour King, l’utilisation d’un synopsis équivaut à l’usage d’un marteau-piqueur sur un chantier archéologique. Oui, on va obtenir quelque chose… mais ça va se voir. Son argument principal, c’est tout simplement que la vie – la vraie vie – ne suit pas un synopsis. Pourtant, à mon avis, c’est inexact.

Si tu veux écrire, tu dois lire !

Stephen King recommande à ses lecteurs de lire des livres. Beaucoup de livres. Lire de la fiction, c’est loin d’être une perte de temps. Pour trouver des idées et raconter des histoires.

Alex Nikolavitch : scénario, traduction, scénario

Mon premier contact avec Alex Nikolavitch a d’abord été en tant que lecteur. Eh oui, avant de lui parler pour de vrai, je lisais déjà sa prose dans le fanzine Heroes, voilà une petite quinzaine d’années. Ensuite, j’ai vu son nom dans les crédits des traductions de chez Semic et, peu de temps après, nous étions collègues. En ce moment, Alex est toujours traducteur de comics (citons sa reprise de la série Spawn, chez Delcourt) et sa carrière de scénariste semble vraiment sur le point de passer à un stade supérieur.