TOURRIOL.COM

Super-héros : anges de la mythologie urbaine

J’ai récemment animé au Scriptorial du Mont Saint-Michel une conférence intitulée « super-héros : anges de la mythologie urbaine ». Pour cela, je me suis appuyé sur les travaux de mes collègues Jérôme Wicky et Alex Nikolavitch. Tous les deux ont étudié les rapports étroits liant comics américains, religion et mythes. Nous aurons l’occasion d’en reparler dans l’année.

Mes retrouvailles avec Stephen King

L’essai sur l’écriture de Stephen King est bourré de bons conseils. Sa conclusion ressemble à la première partie, il y narre sobrement l’accident de voiture qui a failli lui coûter la vie en 1999.

Le retour d'Homicron ?

Extra-terrestre de la planète Alpha, Homicron se transforme en être d’énergie pour explorer le cosmos.Alors qu’il visite notre secteur spatial, il sauve la navette Apollo 19, en perdition. Lorsque Ted White, membre de l’équipage, meurt d’un arrêt cardiaque, Homicron prend possession du corps de l’astronaute. Ce faisant, il conserve tous les souvenirs de ce dernier.

Quo vadis ?

Pour King, l’utilisation d’un synopsis équivaut à l’usage d’un marteau-piqueur sur un chantier archéologique. Oui, on va obtenir quelque chose… mais ça va se voir. Son argument principal, c’est tout simplement que la vie – la vraie vie – ne suit pas un synopsis. Pourtant, à mon avis, c’est inexact.

Si tu veux écrire, tu dois lire !

Stephen King recommande à ses lecteurs de lire des livres. Beaucoup de livres. Lire de la fiction, c’est loin d’être une perte de temps. Pour trouver des idées et raconter des histoires.

Dessinez vos premiers comics !

Je viens de lire « Dessinez vos premiers comics » par le dessinateur américain (d’origine vietnamienne) Tom NGUYEN. Bien qu’étant scénariste et ne souhaitant nullement faire de progrès dans l’art de crayonner une bande dessinée, j’ai été emballé par cet ouvrage, au point d’en parler ici.

STAN LEE : l’homme qui racontait les super-héros

Issu d’un milieu relativement défavorisé, le futur Stan Lee n’a que peu de moyens. Il s’évade en lisant des pulps. Il apprécie notamment des écrivains tels que Sir Arthur Conan Doyle, Egar R. Burroughs ou encore Mark Twain. Dès qu’il a 25 cents de côté, il en profite pour aller au cinéma voir ses vedettes préférées : Errol Flynn et Roy Rogers. Il lit aussi Shakespeare car il apprécie le rythme des mots. Il s’en souviendra d’ailleurs plus tard lorsqu’il empruntera ce style pour faire parler Thor ou le Surfeur d’Argent. En attendant, Stanley Lieber est élève dans un lycée du Bronx, le même qu’ont fréquenté Bob Kane ou Bill Finger, illustres créateurs de Batman et du Joker, quelques années auparavant.

Qu'est-ce qui motive un personnage imaginaire ?

La même chose qu’un personnage réel, pardi… mais en plus fort. En réfléchissant à cette question, je me suis souvenu de mes cours de communication à Bordeaux III. Plus précisément, je me suis rappelé la Pyramide de Maslow. La Pyramide des *besoins* de Maslow. Non, il ne s’agit pas d’un type qui chie toujours au

Lire la suite